Le Corbusier. L'atelier de la recherche patiente. Paris: Vincent, Fréal & Cie., 1960

“Aucune grille, aucun gabarit ne semblent déterminer la disposition des illustrations et de leurs légendes, chaque page relevant d’une construction différente. La seule règle est rapelée par Le Corbusier: ‘Je vous répète que votre typographe doit faire attention de placer les légendes: très serrées contre le haut de page, très serrées en bas de page, très serrées sous le cliché, très serrées au-dessus du cliché’ [lettre de Le Corbusier à Hatje du 12 septembre 1960]. De nombreuses pages sont dévolues à la reproduction d’une illustration unique, de format variable, mais dans certains cas au contraire la juxtaposition prévaut, une même page pouvant accueillir jusqu’à six ou huit images distinctes. Si l’angle droit domine, on trouve cependant ici et là quelques découpes irrégulières et quelques figures détourées.”

Catherine de Smet. Vers une architecture du livre: Le Corbusier, édition et mise en pages, 1912-1965. Baden: Lars Müller, 2007 (p. 173)